Ne te fie pas à la beauté d’une femme

Par le 26 juin 2019

Mon gars, ne te fie pas à la beauté d’une femme, tu ne sais pas qui elle est. Tu ne sais pas si derrière la belle apparence, sa cache une femme au caractère blessant et blessé. Ne te précipite pas d’aller avec elle à cause de sa beauté, elle tient peut-être un couteau dans son dos pour te transpercer dans ton sommeil, comme elle a fait à Salomon l’homme fort. Apprends de tes anciens, de la société et de ce qui est écrit.

Ne va pas trop vite à une femme parce qu’elle est belle en apparence, tu ne sais pas à quoi ressemble le coeur qu’elle cache. Ne la désire pas comme un objet de plaisir, apprends à la connaître, prends le temps, observe, fréquente, et tu verras son caractère. Oui, hommes et femmes savent parfois bien se déguiser, alors là ils deviennent malins. Càd qu’à ce stade, ils agissent sciemment pour faire du mal, ils viennent comme des démons, comme des serpents qui veulent s’infiltrer dans votre coeur. Pour y faire quoi, eux seuls le savent. Ceux-là sont perdus, ceux qui se déguisent, si ils ne se repentent pas (reconnaître, avouer) pour devenir vrai. Lorsque quelqu’un agit sciemment pour faire du mal et après il dit “Oh Dieu c’est pas ma faute ou je ne savais pas”, il est malin comme Lucifer.

Ceux qui ne sont pas des malins sont des personnes qui ont parfois des blessures et agissent en conséquence, comme la plupart des gens. Certains ont le coeur meurtri par la vie, mais il maquille leur apparence. Tu le vois bel homme ou belle femme là dehors mais tu ne sais pas quels sont les coups que son coeur a subi au cours de sa vie. Qui est-il, qui est-elle ? Un coeur blessé blesse, mais ça tu ne le sais pas en la regardant avec ses belles formes.

Apprends à la connaître cette femme, si tu veux aller avec elle. Ne te précipite pas, prends ton temps, car ton destin est en jeu. Beaucoup d’hommes ont eu le destin brisé à cause d’un divorce ou d’une séparation. Il leur faut maintenant difficilement recoller les morceaux. Quel dur labeur, à cause d’une femme (ou d’un homme) qu’on a désiré, ou plutôt à cause de notre propre ignorance. En effet nous ne savions pas qui était vraiment cette personne que nous épousions.

Fais donc attention mon gars, réfléchis bien avant de prendre la femme que tu désires en la regardant. Ne te précipite pas à entrer en elle pour lui donner un enfant, fruit de votre relation sexuelle. Car si demain ta femme et toi êtes en guerre dans la maison, les enfants vont souffrir et ce sera pour toi un fardeau lourd à porter. Tu vas souffrir!

Prends donc le temps de te préparer, de lui parler, de lui montrer où tu vas dans ta vie. Si cela lui plaît sincèrement, alors elle te voit comme un potentiel partenaire. Mais si elle veut que te tu la cherches et que tu la convaincs, alors elle te montre qu’elle se considère précieuse. Tu es peut-être un potentiel partenaire, mais tu dois la courtiser, la traîter comme une “princesse”, la mettre en valeur en ne fréquentant plus qu’elle (et pas d’autres) pour démontrer ton intention de fidélité. Tu dois la valoriser et découvrir son monde, connaître qui elle est, ses rêves, ses amis, sa famille et leur état d’esprit.

Bref, il y a beaucoup de choses à dire dessus, mais c’est alors qu’on découvre le coeur de l’un et de l’autre, lorsqu’ils ne sont pas des malins. Et on découvre aussi les blessures, lorsque les gens sont sincères. C’est là, durant les fiançailles qu’on s’assoit ensemble au parc pour parler de nous et de ce qu’on compte faire, tout en continuant à s’observer. Puis, lorsqu’on a pris le temps de se mettre d’accord et de guérir de ses blessures apparentes, alors on entre dans le couple marié. Le mari et sa famille honore la femme qui vient avec une fête, la célébration du mariage. C’est une façon de dire à la mariée combien elle est précieuse, leur belle-fille.

Ceux qui font la fête, puis entrent dans le mariage avec leurs blessures et leurs penchants, sans les avoir dévoilés ou sans les avoir guéris, emmènent toutes ces choses de leur passé dans le mariage et ça crée des tensions et des querelles, on se chamaille.

Prends le temps, ne cours pas après la beauté du corps mais aussi et avant tout cherche celle du coeur. Que Dieu fasse grâce d’éviter les malins.