La puissance des paroles dans l’âme d’un enfant

Par le 2 avril 2017

Pourquoi je ne me moquerai jamais de ma fille, ni de son apparence. Pourquoi je ne la rabaisserai jamais par mes paroles même si elle a de mauvaises notes ou qu’elle n’a pas réussi quelque chose. Parce que les paroles peuvent donner la vie ou la mort. Beaucoup de parents (ou l’entourage) tuent leurs enfants par leurs paroles blessantes.
 
Lorsque j’étais enfant, j’ai vu ce que peuvent causer les moqueries dans l’âme d’un enfant, encore plus lorsque ça vient de sa propre famille. J’ai vu le mal que peuvent causer les moqueries, les paroles rabaissantes dans l’âme d’un enfant. Et moi-même je me moquais de mon petit-frère. C’était pour rire mais nous ne voyions pas le mal que nous lui faisions. Puis Dieu le Père m’a montré une autre façon de faire. Dès le début, Il m’a toujours valorisé par ses paroles. Au fond de moi je me voyais pas beau et pas capable mais le Seigneur m’a dit “Tu es mon fils très aimé.” Ces paroles m’ont relevé, elles m’ont appris à m’aimer et à considérer ma valeur. A partir de ce moment, j’ai commencé à voir qu’en fait, mon petit frère souffrait de nos moqueries et cela affectait négativement sa perception de lui-même. Je m’en suis repenti.
 
A mon tour, je ferai comme mon Père m’a montré avec mes enfants. Je refuse de les tuer par mes paroles, au contraire je veux leur donner la vie avec mes paroles.