Jésus ou Barabbas?

Par le 9 octobre 2015

MATTHIEU 27:16-17 – Ils avaient alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas. Comme ils étaient assemblés, Pilate leur dit : Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas, ou Jésus, qu’on appelle Christ (Messie) ?

Wow! Quand j’y pense, ce passage est profond! Lequel choisis-tu? Comme la foule de ce jour, ce monde crie “Crucifie-le et relâche Barabbas! Nous ne voulons pas de Lui comme Roi de notre vie! Nous n’acceptons pas Jésus comme le Messie! Il n’est pas le Fils de Dieu et nous ne voulons pas de Dieu comme Maître de notre société! Nous préférons le mal que commet Barabbas! Nous préférons notre propre façon de faire! Nous préférons créer notre propre religion! Nous préférons la violence à l’amour, le mensonge à la vérité, la bêtise à la sagesse, l’ego à l’humilité, l’impudicité au respect… Crucifie ce Jésus, qu’il disparaisse de notre société et laisse Barabbas le malin nous conduire!”

Ah, j’ai été de cette foule une fois. J’ai vu cet homme Jésus plein d’amour, de sagesse et de valeur pour les humains de toute âge, de toute couleur, de tout sexe et de tout statut social. J’ai vu les miracles qu’Il a fait, comment Il a ramené ma petite soeur noyée à la vie, comment Il a transformé la vie de ma mère, comment Il a guéri les malades et libéré les captifs. Mais j’ai préféré Barabbas au Fils de Dieu, attiré par ma propre convoitise! Jusqu’au jour où j’ai vu cet homme Jésus mort sur la croix. Je me suis alors souvenu qu’Il est mort par ma faute, pour mes fautes. Agonisant sur la croix, je l’ai entendu dire avec amour comme pour m’épargner d’un grand malheur “Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.” Je voyais cet homme, Fils de Dieu, mourir sur la croix pour moi, par amour pour moi. Je me suis souvenu qu’Il est le Chemin, la Vérité et la Vie et que sans Lui, je suis perdu, perdu dans cette voie de Barabbas. Face à ma propre misère devant sa gloire, face à mon propre péché devant sa pure sainteté, je suis tombé à genoux, regrettant mes choix qui ne mènent qu’à la mort de mon être et de ma génération. J’ai reconnu que je me suis trompé, j’ai demandé pardon, et Dieu le Père m’a accueilli, Lui qui a donné son Fils unique pour me sauver. Il ne m’a pas rejeté pour avoir causé la mort du Christ, Il ne m’a pas demandé de racheter mes fautes. Non, Il m’a accueilli avec amour et a fait de moi un homme nouveau, un homme qui marche maintenant sur le chemin de la vie, éclairé par le Christ Roi ressuscité! <3