Célébrer nos différences

Par le 31 juillet 2015

Dans la vie comme dans le couple, j’ai découvert que la théorie (connaissance théorique sans expérience) et la pratique (expérience) sont “différentes”. Tu peux recevoir des enseignements mais c’est la pratique qui te donnera l’expérience. Et tu réalises que ce n’est pas aussi facile que tu l’aurais pensé de mettre en pratique l’enseignement, mais au moins l’enseignement issu de l’expérience des autres te donnera les clés qui t’épargneront bien des tourments!

Par exemple, je savais qu’il faut célébrer nos différences dans un couple. L’homme doit accepter les différences de sa femme et la femme celles de son homme. Nous avons cette connaissance théorique issue des bons enseignements que nous recevons, mais par nature, nous avons tendance à vouloir changer l’autre. Par exemple, parfois ça nous énerve nous les hommes que les femmes prennent toujours du temps à se préparer et on se retrouve en retard alors que nous sommes prêts en 5 min lol. Ce n’est pas le cas de tout le monde mais dans un couple chacun a ses points forts et ses points faibles, chacun a des choses qu’il fait très bien et que l’autre fait moins bien. Quand tu fais quelque chose bien parce que tu as grandi dans une culture familiale où tu as pratiqué cela, tu as tendance à vouloir que les autres soient aussi performants que toi dans le domaine. Sachant que dans un couple vous êtes toujours ensemble, ça finit par te prendre la tête que l’autre ne fasse pas aussi bien ou aussi vite que toi et tu commences à lui donner des clichés du genre le paresseux, le timide, le grincheux, la retardataire, la pipelette, la dépensière… Je tiens à signaler que j’ai pris des exemples imaginaires, cela ne concerne pas mon couple lol.

Bref, on s’énerve dans son esprit sur le fait que l’autre ne fasse pas aussi bien que nous oubliant que nous aussi il y a des domaines dans lesquels nous ne faisons pas aussi bien que l’autre. C’est alors que nous nous rappelons de l’enseignement qui nous apprend à célébrer nos différences et non à murmurer dans les pensées l’un contre l’autre! Mais mettre l’enseignement en pratique n’est pas simple pour tout le monde car beaucoup de personnes ont l’âme meurtries par des blessures antérieures qui rendent le coeur dur et celui-ci refuse de raisonner, de s’humilier, d’accepter le fait que l’autre n’est pas lui-même…

C’est alors que je remercie le Saint Esprit de Dieu qui est dans mon coeur et qui me ramène à la raison! Le Saint Esprit, lorsque nous l’avons et que nous l’écoutons, nous reprend et nous enseigne. Il consolide l’enseignement que nous avons reçu sur le couple et Il nous aide à guérir de nos blessures émotionnelles afin d’attendrir notre coeur. Il nous enseigne que nous savons bien faire une chose pour aider notre conjoint dans ce domaine où il est faible et non pour le lapider. Il ne s’agit pas de changer l’autre mais de l’aider et peut-être il s’améliorera, sinon, aide-le. On n’épouse pas quelqu’un pour qu’il soit comme nous. Eve n’a pas épousée Adam pour être comme Adam mais pour l’aider. Adam savait bien travailler la terre mais il ne savait pas garder un enfant dans son ventre. Eve ne lui en a pas voulu parce que c’était toujours à elle de garder le bébé pendant 9 mois, mais c’est ce que la femme sait faire et l’homme non. Et alors, bien que chacun soit différent, ensemble ils se complémentent, chacun est un soutien pour l’autre et en s’aidant l’un l’autre ils se multiplient (grandissent). J’ai donc compris par la pratique que nous devons célébrer nos différences et comprendre que nous devons soutenir notre conjoint et non murmurer contre lui, ainsi le couple grandit en paix et en harmonie. Love, always!